Sténose carotidienne : souffle carotidien, diagnostic et bilan


Le diagnostic et le bilan d’une sténose carotidienne repose sur l’analyse des symptômes et des examens complémentaires du cerveau et de la carotide. Souvent, le malade n'a aucun symptôme, et la découverte d'un souffle carotidien conduit à faire un écho doppler des carotides.

A) Qu'est-ce qu'un souffle carotidien ?

Par définition, un souffle artériel est un son produit par le passage du sang, à haute vitesse, dans une sténose artérielle serrée.

Le souffle carotidien est indépendant des symptômes d'ischémie cérébrale. Il peut donc être un signe diagnostique de sténose carotidienne à risque d'AVC, mais encore asymptomatique.

Le souffle carotidien est intermittent, au rythme des battements du coeur. Il peut être entendu par le malade, mais le plus souvent c'est le médecin qui le recherche en posant son stéthoscope sur le cou du patient, en arrière de l'angle de la mâchoire.

Un souffle cervical peut exister sans sténose de la carotide interne. Il est alors considéré comme bénin. Il faut donc toujours faire un écho-doppler du cou pour s'assurer du diagnostic.

Lorsqu'un malade a des symptômes évoquant un AVC, le médecin recherche un souffle cervical qui oriente alors vers une pathologie carotidienne et conduit plus rapidement aux examens complémentaires et aux traitements.

En savoir plus sur les risques d'AVC par sténose carotidienne

B) Les zones fonctionnelles cérébrales.

Cerveau-zones-fonctionnelles

Quelques régions fonctionnelles d’un hémisphère cérébral

Dans le cerveau, chaque région a une fonction bien déterminée. Les symptômes que ressentira le malade dépendront de la région endommagée.

En savoir plus sur les symptômes d'AVC par sténose carotidienne

Pour savoir s'il faut opérer ou non une sténose carotidienne, et quand il faut l'opérer, il est nécessaire de faire des examens complémentaires. Deux examens sont très importants :

C) L’examen du cerveau.

cerveau-infarctus

Coupe du cerveau montrant un infarctus cérébral

 

L'examen du cerveau permet de savoir si une partie du cerveau a été détruite, dans quelle région, et quelle est l’importance de la destruction. En cas d'infarctus cérébral étendu, l’injection au patient, pendant l'examen, d'un produit de contraste permet d'évaluer le degré de cicatrisation du cerveau. Ceci est très important pour décider de la date de l'intervention.

D) L’examen de la carotide.

Plaque-atheromateuse-stenose

Sténose par plaque d'athérome

L’examen de la carotide a pour but de déterminer le degré de sténose carotidienne et d'étudier la structure de la plaque athéromateuse, à la recherche d'éléments de gravité (nécrose, ulcération, caillot).

stenose-arteriographie

Sténose vue en angiographie

Une angiographie, hormis l'angioscanner, ne montre que la lumière (l’intérieur) d’une artère. La plaque d’athérome n’est donc pas visible.

Déterminer le degré de sténose est assez facile. Analyser la structure de la plaque est beaucoup plus difficile et les erreurs sont fréquentes. Il est parfois nécessaire de faire plusieurs examens différents de la bifurcation carotidienne et de les comparer avant de prendre une décision.

Le degré de sténose est l'un des éléments les plus important pour décider d'une opération de la carotide.

En savoir plus sur les examens de la carotide

Leave a Comment