Présentation des techniques de chirurgie carotidienne


Les techniques de chirurgie carotidienne, endartériectomie ou pontage, ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients. Aucune technique chirurgicale n'est meilleure que les autres. Un chirurgien vasculaire doit maîtriser l'ensemble de ces techniques et en connaître les indications et les contre-indications.

Les Techniques de chirurgie carotidienne

Les techniques à incision longitudinale ont été les premières à être utilisées en routine. La suture directe de l'artériotomie, source de sténose et de thrombose, dans certaines conformations anatomiques, a été concurrencée par la fermeture de l'artériotomie par un patch veineux puis prothétique.

Ces techniques à incision longitudinale ne traitant pas les excès de longueur, est apparue la réimplantation pour les excès de longueur très importants. La section oblique du bulbe à son origine avec trait de refend à la face interne du bulbe, dépassant la pointe du bulbe et l'arrêt de l'endartériectomie, et à la face externe de la carotide commune, permet à la fois de traiter l'excès de longueur et d'avoir un parfait contrôle de l'arrêt de l'endartériectomie sur la carotide interne.

Une étape supplémentaire a été franchie avec les techniques d'éversion qui, au prix d'une difficulté technique accrue, permettent d'éviter les inconvénients de la suture directe et du patch pour les carotides de diamètre moyen, avec en plus l'avantage de traiter les excès de longueur modérés de l'axe carotidien.

Le pontage, veineux ou prothétique, qui a parfois été utilisé de façon systématique, est prioritairement réservé aux endartériectomies impossibles.

SPÉCIFICITÉS DE CHAQUE TECHNIQUE

L'endartériectomie avec suture directe, simple et rapide, s'adresse aux carotides de bon calibre, sans excès de longueur.

L'endartériectomie par éversion type Van Mahle s'adresse aux carotides de bon calibre, avec excès de longueur.

L'endartériectomie avec réimplantation s'adresse aux carotides ayant un grand excès de longueur.

L'endartériectomie avec patch est celle qui assure le meilleur contrôle de l'endartériectomie et permet de gérer toutes les situations.

L'endartériectomie avec éversion type Chevalier est réservée à des cas particuliers et notamment lorsqu'il existe un plaque étendue dans la carotide externe.

Le pontage s'adresse aux carotides où il n'existe pas de plan de clivage.

Répartition indicative des techniques de chirurgie carotidienne (1% = <1%):
55%
Eversion type Van Mahle
35%
Patch
5%
Réimplantation
3%
Suture directe
1%
Eversion type Chevalier
1%
Pontage

Leave a Comment