AVC ischémique régressif ou mineur


Les AVC ischémiques régressifs ou mineurs sont des urgences. Ils ne contre-indiquent pas, sauf exception, la chirurgie ou les techniques endoluminales en urgence.

Définition.

Les symptômes des accidents ischémiques cérébraux constitués régressifs disparaissent complètement en plus de 24 heures mais en moins de trois semaines.

Dans le cas des accidents ischémiques cérébraux constitués mineurs il persiste des séquelles neurologiques au-delà de trois semaines mais celles-ci ne sont pas invalidantes.

Prise en charge.

La prise en charge des AVC ischémiques mineurs et régressifs est devenue similaire.

Autrefois, l’on attendait un délai de 3 à 6 semaines avant d’opérer, de crainte d’une aggravation postopératoire par hyperdébit sanguin cérébral, oedème ou hémorragie cérébrale.

On sait maintenant, qu’en cas d’accident ischémique cérébral, qu’il soit transitoire ou constitué, la prise en charge doit être la plus précoce possible, car d’une part le risque de récidive à court terme est très élevé, et d’autre part l’amélioration de la prise en charge médicale permet de limiter les séquelles neurologiques.

Ces malades doivent être adressés, en urgence, dans une unité neuro-vasculaire ou un service de neurologie, (en France appel du 15) où le bilan des lésions cérébrales par IRM cérébrale et la recherche de la cause de cet accident vasculaire cérébral sera faite rapidement et conduira à un traitement approprié et précoce.

Traitements.

  • La fibrinolyse permet, dans de nombreux cas, de désobstruer les artères cérébrales occluses.
  • La thrombo-aspiration, en urgence, du caillot dans l’artère sylvienne a transformé le pronostic des AVC ischémiques par occlusion embolique de cette artère.
  • La chirurgie carotidienne est maintenant possible très précocement avec un risque lié à la revascularisation très faible à condition de respecter des protocoles de soins stricts.

Le diagnostic d’accident ischémique cérébral constitué régressif ou mineur ne se fera donc qu’après la prise en charge médicale ou chirurgicale en fonction de la régression complète ou incomplète des symptômes.

Leave a Comment