Plaque athéromateuse avec nécrose non ulcérée


La nécrose d’une plaque d’athérome est la première étape du processus qui va conduire à l’infarctus cérébral par embolie athéromateuse. La liquéfaction du tissu constituant la plaque est contenu par la chape fibreuse.

Caractéristiques

Les plaques athéromateuses avec nécrose non ulcérée contiennent une substance crémeuse dont la couleur va du jaune au marron foncé et qui contient parfois des fragments d’athérome solide. Cette substance est séparée de la lumière artérielle par une paroi solide plus ou moins fine, la chape fibreuse, qui la sépare de la lumière artérielle et l’empêche de migrer vers le cerveau. 

L’évaluation de ces plaques en écho-Doppler, angio-scanner et angio-IRM est similaire aux formes précédentes et ne peut en être aisément différenciée.

Risques

Le risque évolutif immédiat des plaques avec nécrose non ulcérée est faible.

Le risque à moyen et long terme est la rupture de la nécrose dans la lumière artérielle, ce qui dépend de sa proximité avec l'endothélium vasculaire.

 En cas de traitement chirurgical, le risque de migration embolique avant le clampage est faible.

Le traitement de ce type de plaque par un geste d’angioplastie endoluminale entraine un faible risque d’embolie cérébrale lors de la mise en place du filtre mais ce risque est plus élevé lors de l'insufflation du ballon.

Exemple 1 : Plaque athéromateuse avec nécrose non ulcérée

Homme âgé de 60 ans.

Asymptomatique.

Facteurs de risque d’athérosclérose : tabac, HTA, hypercholestérolémie, hypertriglycéridémie.

Echo-doppler des troncs supra-aortiques : sténose à 85 %.

m_105_carotid_02

Angio-IRM pré-opératoire

m_105_carotid_01

La nécrose est isolée de la lumière artérielle par une chape fibreuse de 1 mm d'épaisseur.

Dans cet exemple le risque de rupture de la nécrose dans la lumière artérielle est faible à court terme. Il persiste cependant le risque thrombotique et hémodynamique.

Leave a Comment