Plaque avec caillot flottant étendu


Les plaques d’athérome avec caillot flottant étendu sont à haut risque d’accident ischémique cérébral.

Caractéristiques

Les caillots flottants se développent le plus souvent au-delà d’une sténose hyperserrée et sont alors visibles sur les clichés d’angiographie sous forme d’une image lacunaire étendue dans la carotide interne sus bulbaire.

On ne peut pas les dater. Ils peuvent être récents mais sont parfois anciens et partiellement adhérents à la paroi carotidienne. Ils nécessitent alors une prise en charge chirurgicale spécifique.

Risques

Les caillots flottants étendus sont à haut risque d’accident ischémique cérébral.

Ils vont conduire à l’occlusion de la carotide interne par extension d’une occlusion localisée de l’origine du bulbe.

Exemple 1 : plaque d’athérome avec caillot flottant étendu

m_114_carotid_thrombus_11

Flèche rouge : terminaison du caillot flottant.

Femme âgée de 53 ans.

Accident ischémique cérébral hémisphérique gauche associé à une cécité monoculaire transitoire de l'oeil gauche précédés depuis trois semaines de malaises avec instabilité.

Facteurs de risque d’athérosclérose : tabagisme actif, hypertension artérielle, hypercholestérolémie, hypertriglycéridémie.

Echo-doppler des troncs supra-aortiques : occlusion de la carotide interne gauche. Doppler transcrânien : retentissement hémodynamique intracrânien stade trois.

m_114_carotid_thrombus_12

La plaque d'athérome est le siège d'une nécrose ulcérée dans la lumière artérielle.

m_114_carotid_thrombus_13

Elle est presque occlusive avec en aval un caillot flottant d'environ 2,5 cm de long.

Cette sténose hyperserrée de l'origine de la carotide interne a entrainé un retentissement hémodynamique responsable des malaises, puis la formation d'un caillot flottant. Plusieurs fragments de ce caillot flottant ont embolisé dans l'artère centrale de la rétine et dans l'artère sylvienne.

Exemple 2 : plaque d’athérome avec caillot flottant étendu

m_114_carotid_thrombus_22

Angiographie numérisée par voie artérielle.

Homme âgé de 65 ans.

Cécité monoculaire constituée de l’œil droit.

Facteurs de risque d’athérosclérose : Tabac sevré, hypertension artérielle, diabète non insulino-dépendant, hypercholestérolémie, hypertriglycéridémie.

Echo-doppler des troncs supra aortiques : sténose hyperserrée avec amortissement de l'artère ophtalmique homolatérale.

Angio-IRM : occlusion de la carotide interne droite.

Angiographie numérisée par voie artérielle : sub-occlusion de l’origine de la carotide interne avec un aspect lacunaire irrégulier en aval témoignant de la présence d’un caillot flottant dans la carotide interne sus-bulbaire.

m_114_carotid_thrombus_21

Pièce opératoire : Plaque nécrosée quasi occlusive avec en aval un caillot de 3,5 cms de long, de calibre irrégulier, dont l’extrémité est arrondie correspondant à la tête du caillot.

Les symptômes ne présagent pas, comme dans le cas d’une occlusion complète, de la date de formation du caillot. Celui-ci peut être ancien et partiellement adhérent à la paroi carotidienne.

Exemple 3 : plaque d’athérome avec caillot flottant étendu

m_114_carotid_thrombus_31

Angio-IRM.

Homme âgé de 73 ans.

Accident ischémique cérébral constitué mineur hémisphérique gauche 4 jours après le traitement chirurgical d’une fracture du col du fémur. Cette fracture est consécutive à un malaise ayant entrainé une chute.

Facteurs de risque d’athérosclérose : hypertension artérielle.

Echo-doppler des troncs supra aortiques : sténoses carotidiennes bilatérales.

Angio IRM : vide de signal à l'origine des deux carotides internes sans image de thrombus en aval.

L’intervention chirurgicale faite le lendemain de l’angio-IRM met en évidence une occlusion complète du bulbe carotidien et de l’origine de la carotide interne sus-bulbaire.

m_114_carotid_thrombus_32

Plaque d'athérome, siège d'une nécrose ulcérée dans la lumière artérielle, occlusive, avec en aval un caillot flottant de 7 cm de long.

Le caillot s’est formé très rapidement probablement favorisé par l’hypercoagulopathie post chirurgicale. En l’absence d’une intervention rapide ce caillot aurait entrainé une occlusion étendue de la carotide interne.

Leave a Comment